• 7 novembre 2017

A l’occasion de la sortie de notre édition de 6h30 am, L’illustre boutique est allée rencontrer l’illustratrice Séverine Dietrich pour qu’elle nous parle un peu d’elle et de ses montagnes.

C’est en plein cœur des pentes de la Croix-Rousse, quartier historiquement emblématique et désormais lieu incontournable du tourisme lyonnais, que l’atelier de Séverine se trouve.

Séverine, c’est une femme au chignon décoiffé, aux longs doigts et à la canette de coca à 10h00 du matin.

 

 

« Pourtant que la montagne est belle »

Séverine est originaire de Hautes-Alpes, la montagne a donc longtemps été son environnement. C’est originellement pour une commande qu’elle décida d’illustrer une montagne. Comme elle l’explique si bien, le réchauffement climatique fait que la neige est de moins en moins présente dans les hauteurs et seule les longues traînées blanches de canons à neige artificielle persistent. Le paysage change. Elle a voulu exploiter ces transformations en proposant quelque chose de différent de la stricte représentation des montagnes.

Son oeuvre matérialise un paysage qui oscille perpétuellement entre les caprices climatiques en mélangeant le flou onirique du mouvement et le rigoureux de l’architecture graphique.

 

 

Passionnée de couleur, ses montagnes présentent une palette originale. Elle ne voulait pas représenter le ciel bleu car aucun dictat ne l’impose, par exemple. Elle est en perpétuelle recherche de gammes colorées et travaille en série pour que ses oeuvres résonnent entre elles.

Toujours les mêmes paysages, jamais le même tableau.

 

 

6h30 am est en vente ici